Covoiturage, autopartage, vélo, transports en commun… : quelles assurances ?

Covoiturage, autopartage, vélo, transports en commun… : quelles assurances ?

Les manières de se déplacer évoluent : développement du covoiturage, du « vélotaf » (utiliser une bicyclette pour le trajet domicile-travail), de l’autopartage… Pour autant, faut-il souscrire une assurance ?

Vous pratiquez le covoiturage : faut-il prendre une assurance spécifique ?

Les assurances classiques couvrent l’ensemble des personnes transportées dans la voiture. Mais rien ne vous empêche de signaler à votre assureur que vous covoiturez.

Un accident sur un trajet entre le domicile et le lieu de travail sera reconnu comme une forme d’accident de travail.

Faut-il prendre une assurance lorsque vous utilisez un service d’autopartage ?

Vous utilisez Citiz en Alsace comme service d’autopartage, et vous vous demandez si vous devez souscrire une assurance ? Non, tout est compris dans le tarif : carburant, assurance, entretien, assistance (les professionnels, eux, pourront faire le choix de l’Option Assurance +).

Faut-il souscrire une assurance liée à la pratique du vélo ?

Une assurance multirisque habitation couvre les déplacements à vélo en matière de responsabilité civile et de dommages corporels. A noter, à ce titre, qu’un vélo à assistance électrique a le même statut qu’un simple vélo.

Pour ce qui est du vol, il n’y a pas de réponse toute faite : le choix de souscrire une assurance vol dépend de deux paramètres principaux. D’une part, qu’est-ce que garantit votre multirisque habitation ? Et, d’autre part, quelle est la valeur de la bicyclette qui serait à assurer ?

Si vous souhaitez souscrire une assurance « vélo volé », vérifiez bien : les barèmes, la franchise et les clauses d’exclusion. Dans tous les cas, avoir fait marquer son vélo et l’avoir correctement attaché (en extérieur) est au moins du bon sens, si ce n’est demandé par l’assureur (une recherche en ligne vous permettra aisément d’identifier les offres en la matière, en plus de consulter votre assureur habituel).

Une assurance pour les transports en commun ?

Un cas de blessure suite à un accident impliquant un transport en commun, de problèmes de retards ou d’annulation, c’est l’assurance souscrite par le transporteur qui entre en jeu : l’usager n’a pas à souscrire une assurance spécifique. Pour le vol, il faut noter que le transporteur n’est responsable que des bagages enregistrés, et donc pas des bagages à main.

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>