Basler Fasnacht : le carnaval de Bâle

Basler Fasnacht : quand Bâle fait son Carnaval

Une fête à ne pas rater !

Le Carnaval de Bâle, insolite et grandiose, est un événement à ne pas rater en ce début d’année. La ville s’anime et détonne pendant 3 jours consécutifs, et ce à partir du lundi 9 février, à 4 heures du matin !

Mais attention, ce carnaval suisse est particulier, car il suit une organisation et de nombreuses traditions plutôt strictes. Voici les différentes étapes de la fête :

  • Le Morgenstreich : des troupes de musiciens organisées en « cliques » défilent dans les rues, de nuit, avec pour seules lumières des lanternes attachées sur les masques et les chars (les habitants sont d’ailleurs invités à ne pas allumer les lumières chez eux, les enseignes sont éteintes). Toute la ville se réunit autour de ce défilé unique rythmé par les tambours.
  • L’Exposition des lanternes et des chars : à la suite de ce grand défilé, les lanternes et les chars sont exposés, pour laisser les badauds admirer ces œuvres d’art conçues spécialement pour l’occasion. Ce sont près de 200 lanternes qui sont visibles toute la journée du mardi !
  • Les animations en soirée : le mardi soir est dédié à la musique sur différentes places de la ville (Marktplatz, Barfüsserplatz et Claraplatz). Une belle ambiance et des spectacles gratuits de plein air dont il faut profiter !

Les lundi et mercredi soirs, on peut assister à des mises en scène de pamphlets qui relatent les évènements marquants de l’année écoulée.

Bon à savoir, le carnaval de Bâle n’est pas tout à fait gratuit. En réalité, chaque année, un insigne (appelé aussi Plakette) est vendu pour récolter des fonds utiles à la pérennisation du Carnaval et à son indépendance. Il n’est pas obligatoire de l’acheter, mais il est fortement conseillé d’en avoir un (et ce sera un joli souvenir en prime !). Cette année, il a été créé par Guido Happle, dont le projet a été retenu parmi 61 autres. Il en découle le thème 2015 : « Mer mache dicht » qui se traduit par « On met la clef sous la porte ».

Se rendre au carnaval de Bâle

L’événement attire chaque année des milliers de visiteurs, locaux mais aussi touristes, il est donc préférable de s’y rendre en transports en commun. Pour l’occasion, des transports et des tarifs spéciaux sont mis en place :

  • TER : 2 trains spéciaux dont 1 au départ de Strasbourg via Sélestat et Colmar et le second au départ de Mulhouse via Saint-Louis, avec des tarifs préférentiels selon la gare de départ si vous voyagez en groupe : www.ter.sncf.com/alsace/morgenstreich
  • Distribus : des navettes spéciales sont mises en place, à noter également que l’arrêt provisoire « Prädigerkirche – Universitätspital » est le terminus pour un accès direct au carnaval : www.distribus.com

Et pour trouver rapidement votre solution en transports en commun, utilisez Vialsace : l’ensemble des dispositifs spéciaux sont intégrés au calculateur ! Deux arrêts de terminus sont possibles et à tester selon votre provenance :

Image : By Claude TRUONG-NGOC (Own work) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons »

Un commentaire à “Basler Fasnacht : quand Bâle fait son Carnaval”

  1. Bonjour, cela me rappelle des souvenirs !!! Enfant j’y suis allé avec mes grands-parents. Au départ très impressionné voire même apeuré par ces masques parfais effrayants, une fois rassuré j’ai adoré ! Vraiment je le conseille pour les petits et les grands.

    Répondre

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>