Bus propres en Alsace : où en sommes nous en 2014 ?

Bus propres en Alsace : où en sommes nous en 2014 ?

L’utilisation des transports en commun est régulièrement encouragée par les entreprises et par les associations de protection de l’environnement pour des raisons évidentes de réduction de la pollution. On le sait déjà, en utilisant un transport en commun, on émet 5,97 fois moins de CO2 qu’en voiture !

Cependant, des efforts sont encore à faire concernant les émissions de CO2 et en ville, les transports en commun sont aussi responsables. De ce fait, des technologies de plus en plus poussées sont développées pour rendre les bus moins impactants pour l’environnement.

Qu’en est il des bus propres en Alsace ?

A Strasbourg : La CTS & le bus Hybride Solaris

Depuis 2008, la CTS de Strasbourg a tenté l’expérience du bus hybride au moteur diesel / électrique, représentant ainsi la première ville de France à expérimenter cette technologie dans les transports en commun. Ce bus unique est en test sur la ligne 6. Le moteur hybride permet au moteur de récupérer l’énergie gaspillée (par exemple lors des freinages) et de réduire les émissions en dioxyde d’azote et dioxyde de carbone.

Bus hybrideAutre avantage de la technologie hybride, celle-ci permet de réduire le niveau de bruit à bord !

L’hybride permet en moyenne, selon les observations de la CTS, d’économiser entre 10 et 15% de gazole toutes saisons confondues (source DNA). Malheureusement, le prix d’achat élevé de ce type de véhicule est un frein considérable à sa démocratisation en ville…

Sélestat voit plus grand pour l’environnement

La ville de Sélestat s’investit aussi pour la protection de l’environnement. Pour preuve, en 2014, le TIS à fait l’acquisition d’un tout nouveau bus qui a été présenté lors de la semaine de la mobilité en septembre dernier. Ce bus possède 108 places soit 24 de plus que le véhicule précédent, ce qui permet de transporter plus de voyageurs en une fois.

Et ce n’est pas tout ! Les Bus du TIS sont équipés de boitiers de contrôle de la consommation de carburant. Ainsi, les chauffeurs formés à l’éco-conduite savent où ils en sont à chaque étape du parcours.

Le Parc d’Innovation se lance dans l’électrique

Le Parc d’Innovation de Strasbourg s’est récemment équipé de 4 véhicules électriques Navia et 100% autopilotés . Pendant  5 mois, les véhicules seront mis à disposition pour des tests dans le cadre du projet CATS, inscrit dans la stratégie « Mobilité innovante » de Strasbourg Eco 2020.

Cette solution écologique permet aux employés de pouvoir se déplacer dans l’enceinte du parc en limitant les émissions de CO2 liées aux trajets réguliers. Ces petits véhicules robotisés peuvent transporter 8 personnes à la fois ! Une belle idée qui, on l’espère, se révèlera concluante pour la suite.

Photos : CUS - Jérôme DORKEL
Photos : CUS – Jérôme DORKEL

Le bus électrique n’est pas encore une réalité sur les réseaux alsaciens et il faudra encore plusieurs années pour que les progrès en la matière soient satisfaisants, tant au niveau des performances que des prix d’acquisition des véhicules. Cependant, l’Alsace reste une région très sensibilisée aux nouveaux modes de transports durables et agit pour élargir toujours plus l’offre de transport multimodal sur son territoire. L’Alsace reste aussi championne pour le déplacement à vélo, avec plus de  2000km de pistes !

Affaire à suivre !

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>