Quand un enfant peut-il être autonome pour marcher seul ?

Quand un enfant peut-il être autonome pour marcher seul ?

Le premier mode de transport doux, c’est sans doute la marche ! Alors que la rentrée vient de se dérouler, savez-vous quand vous pouvez laisser votre enfant se déplacer seul à pied ?

Avant 7 ans

Durant ses premières années (en général jusqu’à 7 ans), l’enfant est encore trop vulnérable pour faire seul un trajet à pied :sa petite taille fait qu’il n’est pas visible des automobilistes, il confond souvent voir et être vu, il ne fait pas encore attention à ce qui se passe sur les côtés, il ne sait pas encore bien évaluer les distances et l’origine des bruits, il est encore dominé par ses émotions qui peuvent l’amener à agir de manière trop impulsive, d’autant qu’il ne peut réellement se concentrer que sur une chose.

Mais c’est le moment de lui apprendre les dangers de la route, ce qui veut dire pédagogie évolutive (en fonction de l’âge et de la maturité de l’enfant) sans surprotection.

Lorsque vous circulez à pied avec un enfant, repérez avec lui les endroits potentiellement dangereux (garages, voitures mal garées, etc.) et expliquez-lui comment réagir, observez avec lui son environnement (les autres usagers de la route, la signalisation, etc.).

Apprenez-lui enfin comment traverser une rue, en cherchant des feux (pour attendre que le bonhomme passe au vert) et des passages pour piétons, et en observant les voitures (distance et vitesse des voitures par exemple).

De 7 à 11 ans

A partir de 7 ans, votre enfant peut marcher dans la rue sans donner la main, s’il a bien acquis les connaissances que vous lui avez transmises précédemment. Pour ce faire, l’enfant doit connaître le trajet qu’il a à effectuer (avec ses dangers et les comportements à adopter), trajet qui doit être court et simple (avec le moins de rues à traverser).

Sachez également qu’avant 10-12 ans, un « grand » n’est pas capable d’accompagner un « petit » : si c’est une solution pratique, elle a de sérieuses limites : avant 10-12 ans, un enfant gérera difficilement simultanément sa sécurité et celle d’un autre enfant plus petit, sans compter les conséquences psychologiques en cas d’accident.

Une solution pour alléger les parents dans la tâche d’amener un ou plusieurs enfants à l’école est d’organiser un Pédibus. Le Pédibus suit un trajet, en s’arrêtant aux arrêts définis, jusqu’à l’école (ou aux écoles). Il est conduit par des parents qui, à tour de rôle, vont encadrer le convoi. Pour créer une ligne de Pédibus, il faut s’adresser au chef d’établissement ainsi qu’à la mairie.

Après 11 ans

Souvent, c’est à l’entrée en collège que l’enfant acquiert une plus grande autonomie. S’il a dorénavant la maturité pour se déplacer seul, le changement d’établissement peut avoir plusieurs conséquences pour lesquelles il faut accompagner l’enfant : les horaires peuvent être variables (et donc le trajet domicile école plus ou moins risqué), la luminosité change (il faudra s’assurer que l’enfant est visible de nuit avec des bandes rétroréfléchissantes sur les vêtements ou sur le sac), un nouveau rythme s’impose à lui (il devra bien le gérer de manière à ne pas avoir à faire dans la précipitation le trajet domicile-école).

 

Pour en savoir plus sur ces conseils, nous vous invitons à consulter le site web de la Prévention Routière.

 

Ces conseils sont également valables pour aller prendre un transport en commun (bus, tram, train…). D’ailleurs, dans le calculateur d’itinéraires Vialsace, vous pouvez définir, pour votre itinéraire, la distance maximale de marche (de 200 mètres à 4 km) ! Pour cela, allez dans « Préférences » (onglet à côté de « Départ / Arrivée » sur la page d’accueil).

 

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>