Piétons : circulez en toute sécurité

Piétons : circulez en toute sécurité

En tant que piétons, nous nous devons d’être attentifs lorsqu’il s’agit de partager l’espace avec les automobilistes, les motards ou encore les cyclistes. Les chiffres attestent des risques : en 2013, 465 piétons ont été tués en France dont la moitié en agglomération. Les enfants et personnes âgées sont les plus vulnérables. Autant de raison de se souvenir des règles pour être un bon piéton !

D’abord rappelons que sont assimilés aux piétons les personnes qui déplacent à la main un cycle ou un cyclomoteur, les personnes qui se déplacent dans un fauteuil roulant, les personnes qui poussent un fauteuil roulant, une poussette ou un landau.

Circuler le long des voies

Dès qu’il y en a, il faut impérativement marcher sur les trottoirs. Lorsqu’il n’y en a pas (notamment hors agglomération), le piéton doit faire face aux véhicules qui viennent vers lui, c’est-à-dire marcher à gauche de la chaussée.

Une autre source de risques provient des nouvelles technologies : écouter trop fort de la musique dans son casque empêche de bien entendre ce qui se passe autour de soi (bruit des moteurs, klaxons, etc.), téléphoner déconcentre, etc.

Traverser la chaussée

Un piéton est prioritaire dès lors qu’il s’est engagé sur un passage pour piétons, régulé ou non par des feux tricolores.

Lorsqu’il se trouve à moins de 50 mètres d’un passage pour piétons, le piéton a pour obligation de l’emprunter.

Bien entendu, ce n’est pas parce qu’on s’engage sur un passage pour piétons qu’il faut relâcher sa surveillance : il faut s’assurer que l’on a été bien vu par les autres usagers de la route pour traverser la chaussée en toute sécurité. C’est particulièrement vrai pour les enfants du fait de leur taille plus petite.

Plus généralement, une rue ou une route ne peut être traversée (de manière perpendiculaire, jamais en diagonale) qu’après s’être assuré de pouvoir le faire sans danger, en prenant en compte la visibilité, la distance et la vitesse des véhicules.

Lorsque l’on quitte son véhicule (voiture personnelle, transport en commun), c’est-à-dire lorsque l’on devient piéton, il convient de bien regarder autour de soi, que ce soit lorsque l’on ouvre sa portière ou que l’on descend de son bus.

Bref, si certaines de ces règles semblent évidentes, elles ne sont pas toujours bien respectées. Les enfants étant particulièrement vulnérables, il est recommandé de les leur apprendre le plus tôt possible. Et de suivre scrupuleusement ces recommandations lorsqu’on marche avec eux !

 

Image (c) Depositphotos.com

 

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>